Divination dans le Monde | Voyant Clara Champbell

DIVINATION DANS LE MONDE et ETRANGETES

GRECE

L’ONIMORANCIE

Beaucoup de peuples de l’Antiquité croyaient en la révélation divine au travers des rêves et les Grecs de cette période de l’histoire n’y faisaient pas exception et appréciaient beaucoup l’onimorancie.

Les Oneiroi (= Songes en grec Ancien) sont même des divinités qui personnifient les rêves. Et leurs rêves leurs transmettaient la volonté des Dieux.

Les Grecs de l’Antiquité pratiquaient la divination dans des sanctuaires oraculaires.

Dans Homère, Odyssée, (XIX, 535-550)

Pénélope dit à Ulysse
‘Allons! Conseille-moi: un songe m’est venu, que je m’en vais te dire … ‘

Donc ils avaient entre autres comme pratiques divinatoires : l’interprétation de leurs songes qu’ils prenaient vtrès au sérieux, l’analyse des présages, des coïncidences, du vol des oiseaux, de l’interprétation des formes et des reflets des viscères des animaux sacrifiés, l’interprétation également des flammes et de la fumée lors de sacrifices d’animaux.

LA PYTHIE

ORACLES DES HARUSPICES

L’haruspice était le devin qui lisait l’avenir dans les entrailles d’animaux sacrifiés.

La divination est attestée à Rome dès le IIIe siècle avant Jésus-Christ.

Le verbe divinare en latin se traduit par ‘présager, deviner, prévoir’ et synonyme en grec de mantikê ,

La pratique de la divination était liée à leur religion car elle prédisait, présageait les événements mais elle donnait la volonté et l’avis de leur Dieux dans la situation exposée.

Certains sites oraculaires sont célèbres encore de nos jours comme ceux de Delphes, Dodone ou Olympie, d’autres sites ont été un peu oubliés, mais les preuves archéologiques ou iconographiques de ces communications de l’homme avec ses divinités avec Zeus et son fils Apollon, les deux principales divinités mantiques du panthéon Grec.

….

Au centre des sanctuaires, la Pythie était assise, un voile sur la tête et du laurier et une phiale qui servaient d’offrandes. Le Dieu répond aux questions par la bouche de la Pythie.

Il a été prouvé que des poètes se consacraient à la mise en vers des réponses divines.



Les Romains eux l’utilisaient majoritairement pour faire valider par les Dieux leurs stratégies politiques ou militaires, Leur demandant par exemple s’ils devaient s’ engager dans une bataille ou pas.

Cependant lorsqu’un Romain se trouvait à un carrefour de choix dans sa vie personnelle ou dans son travail, il n’hésitait pas à utiliser la bibliomancie. D’un passage ou d’une phrase dans un livre ouvert à une page au hasard, il en tirait la réponse divine.

FRANCE, au 16 ème Siècle,

Nostradamus

Son œuvre ‘les Prophéties’ n’aurait pas eu un succès majeur mais ses pronostics annuels étaient très attendus.

Michel de Nostredame (dit Nostradamus) est né en 1503, il était médecin, apothicaire et comme beaucoup de médecins de cette époque il était également astrologue.

Ses prédictions en astrologie avaient un énorme succès au point qu’ il reçut la visite du roi Charles IX et qu’ un titre de médecin à la cour lui a été remis.



L’ingénieur polonais Stephan Ossowiecki ( né en 1877) fut, dans les années vingt, un des clairvoyants les plus doués et les plus étudiés par les métapsychistes. Sa grand-mère paternelle était renommée dans son entourage pour son don de lucidité, sa mère et l’un de ses frères le possédaient aussi, et dès l’enfance, il s’aperçut qu’il était capable en jouant de deviner les pensées de ses camarades.

D’après les éléments biographiques qui nous ont été rapportés par le docteur Geley dans son livre L’ectoplasmie et la clairvoyance, le jeune polonais suit des études d’ingénieur en Russie à Pétrograd et commence à faire parler de ses étranges capacités. Dans son école, on demande au candidat, le jour de l’examen, de tirer au sort un sujet parmi des enveloppes cachetées, et Ossowiecki, à la stupéfaction de ses professeurs, parvient à répondre aux questions sans ouvrir les enveloppes. Sa réputation de clairvoyant se répand en Pologne, où Richet le rencontre en 1921. En 1923, L’Institut métapsychique l’invite à Paris pour étudier ses facultés métagnomiques

Stephan Ossowiecki, POLOGNE et RUSSIE

Il est un des clairvoyants les plus doués et qui a été le plus étudié par les scientifiques.

Il est né en 1877 à Moscou, son père est un scientifique chimiste qui a créé une entreprise de produits chmiques, sa mère appartient à l’aristocratie de la Pologne de l’Est. Et lui parlait polonais sa langue maternel et également couramment russe, français, anglais.

Il obtient son diplôme d’ingénieur à l’Institut de Technologie de Saint Petersburg.

Sa mère et sa grand-mère sont toutes deux voyantes faisant de l’écriture automatique.

Il est resté très humble tout en étant un bon vivant, appréciant les bons petits plats, le bon vin et être en compagnie de femmes et un de ses rêves était de démontrer que l’être humain avait des pouvoirs clairvoyants ignorés. Il a offert ses services aux scientifiques pour leurs travaux sur la voyance. Il a parallèlement aidé des archéologues grâce à son don fantastique.

Pendant la seconde guerre mondiale, au lieu de quitter Varsovie où il était, il choisit d’y rester pour aider par ses dons les familles qui recherchaient leurs proches faits prisonniers par les Allemands. En Août 1944 il disparaît comme tous les habitants de son quartier.

Consultations apparentées

Comments are closed.