les Divinations utilisant des Aliments | Clara Champbell

DIVINATION AVEC ALIMENTS COMME SUPPORTS DIVINATOIRES

La théorie des signatures

L’homme a depuis toujours utilisé les plantes pour essayer de se soigner et la théorie des signatures est le lien qui peut exister entre la forme ou l’aspect de la plante ou du fruit et son pouvoir thérapeutique.

Au Moyen Âge, la théorie des signatures était très utilisée et est en pleine expansion.

Les personnes de cette époque pensaient que Dieu pour aider l’homme à se soigner avait laissé sa signature dans les végétaux, les fruits.

2 groupes de signatures ont été définis :
 Les signatures intrinsèques, propres à la plante elle-même comme la noix, la tomate, la carotte…

Dans une noix, les cerneaux ressemblent aux hémisphères du cerveau, la théorie des signatures en déduit qu’elle aurait une action bénéfique sur son fonctionnement.

La graine de haricot aurait un peu la forme d’un rein et aurait un effet bénéfique sur les reins

Le 2ème groupe de signatures:
les signatures extrinsèques liées à l’environnement de la plante, comme le saule et ses pieds dans l’eau qui nous a offert l’aspirine.

En observant un saule blanc,Edward Stone au 18 ème siècle se serait écrié : “ Cet arbre qui pousse les pieds dans l’eau n’est jamais malade! Il doit contenir des composés contre la fièvre et les refroidissements.”

Cette théorie des signatures a été abandonnée par manque d’arguments scientifiques rigoureux mais concernant le saule par exemple, de son écorce France l’aspirine.

En Grèce Antique es décoctions de feuilles de saule étaient utilisées.

En – 400 avant Jésus Christ. Hippocrate, père de la médecine, l’utilisait pour traiter fièvre et douleur. Pedanius Dioscoride, né entre les années 20 et 40 après Jésus Christ se servira de l’écorce pour fabriquer ses décoctions don’t il avait le secret.
Le principe actif du saule blanc ne sera découvert que bien après: en 1825, en Italie Francesco Fontana, pharmacien, réussit à isoler la salicine.

En 1829 un autre pharmacien en France Pierre-Joseph Leroux optimisera le procédé en réduisant en poudre une décoction d’écorce de saule blanc puis en la filtrant et en la concentrant, il obtiendra des cristaux blancs solubles dans l’eau qu’il nommera salicyline car en latin saule se dit salix.

Malgré qu’en Occident, un pouvoir était reconnu aux aliments, la divination la plus répandue du 19 ème siècle n’utilisait pas des aliments comme supports divinatoires et la pratique utilisant marc de café, oeufs, feuilles de thé serait restée minoritaire contrairement aux lectures du Tarot, des Oracles, Lignes de la main qui étaient majoritaires

Il n’y avait plus de scarifices d’animaux.


L’aliment est une base de divination comme une autre,.
C’est la connexion à ses Guides, qu’a le voyant ou la voyante qui importe. On peut même créer son support avec un aliment ou un objet avec lequel nous nous sentons la capacité d’interagir et créer ses Cartes et Oracles.

Depuis quelques années, ces méthodes de divination culinaires gagnent considérablement en popularité.

La cafédomancie:

La cafédomancie utilise le marc de café .

La tasséomancie 

La tasséomancie est une lecture de dessins des feuilles de thé.

l’oenomancie

Le support divinatoire est ici le goût, du vin, sa robe et sa densité.

L’aspergomancie

L’aspergomancie utilise les asperges fraîches

La tyromancie :

La tyromancie est la divination avec le fromage.
Ce mode de divination serait très ancien et utilise les trous du fromage, les irrégularités de sa surface, sa couleur, ses craquelures pour réaliser une lecture.

La découverte du fromage s’est faite au néolithique,  environ 7000 ans avant Jésus-Christ.
Les fouilles archéologiques du tombeau de Ptahmes en Egypte ont permis de découvrir à l’intérieur d’un pot un fromage vieux de trois millénaires.
Ptahmès était le maire de l’ancienne Memphis et était également officier dans l’armée,  intendant du trésor, scribe royal et grand Prêtre, sous Séthy Ier.

En Europe du Nord, la fabrication du fromage est datée d’il y a 7000 ans.

La tyromancie serait née en Grèce. Elle  aurait été également pratiquée à Constantine d’Osroène par l’évèque Sophronius qui lors du deuxième concile d’Éphèse en 449, a été mis en accusation de magie et astrologie  et de probablement cette pratique divinatoire.

L’alomancie

L’alomancie utilise le sel.
Le devin lance du sel en l’air et son interprétation se base en deux étapes : la première sur la façon dont le sel retombe sur le sol et la deuxième sur l’analyse des formes sur le sol.
Chaque culture et pays a une pratique qui peut différer mais leur point commun est de penser que le sel a une vertu protectrice et purificatrice.

Les champions de sumo, de lutte traditionnelle japonaise, éparpillent du sel sur le ring avant leurs combats, en signe de purification et afin que le combat reste dans un esprit de loyauté.

Chez les Grecs, comme chez les Hébreux ou les Arabes, le sel est le symbole de l’amitié, de l’hospitalité, parce qu’il est partagé, et il représente aussi la promesse tenue, la parole donnée, parce que la saveur du sel est indestructible.
Homère évoque son caractère divin disant qu’il était utilisé lors de sacrifices.
Ils l’offraient aux dieux et lui attribuaient le pouvoir également de conjurer es démons (Plutarque) .


Dans les textes sacrés hindous (les Upanishad), il serait dit que Dieu est comme un morceau de sel dissous dans l’eau.

Pour les alchimistes, le sel est, avec le soufre et le mercure, l’un des trois principes. Il représente le moyen d’union, l’esprit vital que permet la rencontre de l’âme et du corps, entre les deux propriétés contraires de la nature : le soufre en tant que principe actif et masculin, et le mercure, en tant que principe passif et féminin.

La tyromancie :

La tyromancie est la divination avec le fromage.
Ce mode de divination serait très ancien et utilise les trous du fromage, les irrégularités de sa surface, sa couleur, ses craquelures pour réaliser une lecture.

La découverte du fromage s’est faite au néolithique,  environ 7000 ans avant Jésus-Christ.
Les fouilles archéologiques du tombeau de Ptahmes en Egypte ont permis de découvrir à l’intérieur d’un pot un fromage vieux de trois millénaires.
Ptahmès était le maire de l’ancienne Memphis et était également officier dans l’armée,  intendant du trésor, scribe royal et grand Prêtre, sous Séthy Ier.

En Europe du Nord, la fabrication du fromage est datée d’il y a 7000 ans.

La tyromancie serait née en Grèce. Elle  aurait été également pratiquée à Constantine d’Osroène par l’évèque Sophronius qui lors du deuxième concile d’Éphèse en 449, a été mis en accusation de magie et astrologie  et de probablement cette pratique divinatoire.

La crommyomancie

divination par les oignons
La crommyomancie, c’est la divination par les oignons pour une réponse oui non.
Sur un oignon est écrit oui, un autre non, et la réponse à cette question ser écrite sur le  premier oignon qui germera

Le riz

Le riz, une des plus anciennes céréales terrestre,  est également un aliment qui sert dans certains endroits à la divination. Un chef religieux du sanctuaire de Chiriku Hachimangu basé sur l’île de Kyushu voyant des fentes son bouillon de riz a mis en garde la population de se préparer à  un tremblement de terre. Et il avait vu juste.

Consultations apparentées

Comments are closed.