Les Origines de la Voyance | Voyant Clara Champbell

ORIGINES DE LA VOYANCE

Depuis la nuit des temps, l’homme a toujours cherché à connaître ce que lui réservait l’avenir, utilisant supports :Sable, graines, cailloux, bouts de bois, fumée, plantes, arbres, nuages, crabes et les présages lus dans les entrailles d’animaux sacrifiés ou encore dans le vol des oiseaux, cartes, flashs, éclat des pierres, thé, marc de café, pendule, boule de cristal…

A la préhistoire, la découverte du feu par frottement de morceaux de bois, ou entrechoquement d’une pierre dure avec une autre, a permis aux hommes de pouvoir éclairer leurs cavernes, de se réchauffer, de cuire leur gibier, puis de pratiquer des rituels en essayant de lire dans les flammes.

L’anthropologie des chasseurs cueilleurs montre bien qu’il n’y a pas de séparation entre activités sacrées ou non et que se tourner vers des forces supérieures fait partie de la pensée humaine;

Les artistes des peintures des grottes utilisaient les parois et leurs reliefs comme dans la grotte de Lascaux, où ils ont choisi une paroi à géométrie très spéciale (paroi en forme de dièdre ouvert comme un livre)  pour pouvoir peindre un bison sur chaque face, donnant une impression de relief et sensation d’accélération et chute de ces gros bisons vers les observateurs qui sont situés en bas. Selon la majorité des scientifiques les ayant étudiées dont certains qui ont consacré leur vie à leurs travaux, ces peintures auraient été réalisées à des fins de rituels spirituels.


Des savants, scientifiques, ethnologues, archéologues, anthropologues, historiens
interprètes de ces œuvres des millénaires après leur création, ne pensent plus que l’objectif de nos Ancêtres de la préhistoire était purement artistique.


Certaines frises ont été réalisées au centre d’une grande pièce de la grotte mais d’autres peintures pariétales ou gravures d’animaux sont situées encore plus loin de l’entrée de la grotte, dissimulées dans de petits coins des cavernes, très difficiles d’accès, sous une très faible luminosité. Pour pouvoir voir ces peintures, il faut même se coucher dont certaines ne sont visibles que par une seule personne.
Leur art aurait été basé sur la pratique d’ un culte de chasse, composé de spiritualité et de magie de la chasse,  des oeuvres réalisées et cachées pour être vues par des initiés.

Vu l’évolution de la qualité et détails des dessins, de la technique employée, les savants ont conclu que plus la peinture était réaliste, plus nos Ancêtres infusaient dans leurs peintures la magie d’une chasse prochaine puissante et très fructueuse.

Dans les sociétés de nos Ancêtres dits Primitifs, les œuvres d’art étaient pour partager et étaient réalisées pour les autres, pour le groupe, le clan, non pour la gloire de l’artiste lui-même.


Ce
rtains chercheurs ont déduit de leurs études, un  lien entre les peintures rupestres et les objets retrouvés dans le chamanisme, religion de prédilection de peuples chasseurs.

LE CHAMANISME

Le chamanisme est de croire en deux mondes dont l’un a des conséquences sur l’autre et que tout possède une âme et un esprit.

Le Chamane communique avec les esprit des Ancêtres, les esprits alliés, les esprits gardiens, les esprits de la Nature: par exemple ceux des plantes, des animaux, des pierres, l’esprit de la forêt, l’esprit de l’eau, des fées, des licornes. Pour recevoir les messages et conseils, le chemin, et aider ainsi la personne à retrouver l’harmonie de son corps et de son âme en osmose avec les cycles de la Nature Divine.

Dans le chamanisme, un groupe de personnes dans une même vibration est égalament un esprit. l’être humain est un élément de la grande nature et en s’en rapprochant, il y retrouve les codes.

La transe, le voyage chamanique place le chamane dans un état d’intuition et de médiumnité très puissant, se connectant à un espace contenant tous les souvenirs, le savoir et la créativité.

De l’animal, il capte la force, les qualités, l’ instint, la liberté, l’adaptation, l’ énergie, les moyens de survie.

La sagesse chamanique est de vivre en harmonie et quiétude avec les autres, être là pour ceux qui ont besoin et également vivre en harmonie avec soi car être sévère avec soi-même crée un brouillard épais sur l’ esprit.

Consultations apparentées

Comments are closed.